hole-A* Plane eth : zéro

lundi 22 avril 10:39 a.m

Au loin, dans le ciel, derrière la barrière d'immeubles qui cachent l'horizon et la vue sur l'océan pacifique, Une traînée lumineuse blanche orangeatre étincelante bizarre, traverse l'azure bleue immaculée. Depuis la fenêtre grande ouverte sur le monde qu'il nettoie au chiffon sec, Wang s'interroge:
"Putain, c'est quoi ce bordel ?! Viens voir jack -i, on dirais un avion qui s'écrase sur lui même..."
Les deux ratons laveurs de vitres, préposés à la maintenance des fenêtres ouvertes laissent leurs taches sur le carreau, pour regarder ce que personne d'autre qu'eux deux semblent avoir vue. Il n'est certes pas donné à tout le monde d'avoir des fenêtres propres (ouvertes sur le monde) ni offert à tous, comme ça gratos tout cuit dans leur bec de piaf en cage, d'entre apercevoir les plus strange phénomènes du ciel ... Mais en plus cette fois, vraiment, c'est très étonnant ! Ce jour là, la trace fuzion incarnat inséminée dans le ciel par l'objet non identifié en approche qui fend, le bleu du ciel resplendissant de sa linéaire présence fugitive se désintègre dans un large brasier magmatique tel une éruption volcanique renversée qui tomberais en foudre terrible depuis l'espace infini jusqu'à la surface de notre petite Terre. L'irruption flamboyante spontané, malgré sa puissance apparente, prend son temps et s'incruste au plus profond de la couleur, au plus profond de la transparence laiteuse, sur la couche nuageuse superficielle, qui lui sert de fond décoratif, d'aplat à sa chute vertigineuse du confins des multi-vers inter-stellaires comme zébrures spécieuses qui fait même chanter les oiseaux. Les deux raton laveurs quittent alors leurs échelles, sans plus de questions contingentes au sujet de leurs heures de travaille entamées ni, sans d'ailleurs, pointer à la carte, pour signaler à la machine leur désertion furtive inexplicable sur l'instant. Wang et jack -i, dans leurs blouses bleues aux allures de capes héroïques tellement ils courent vite à travers la petite pleine urbaine vallonnée de néo-Hiroshima, parsemée de poteaux connectiques pour le wi-max, la radio-télé-digite câblée et l'électricité haute tension fuzent autant que possible sur leurs pattes agiles vers le lieu et le centre névralgique de la place de l'impacte exécutoire supposée de ce bordel de bizaroïde bazar bizarre mégatronique surgit tout droit de nul part dans l'espace-temps de leur dimension de ratons. Sérieux ? Walla ! En plus tout le monde vaquent à son quotidien, normal, comme de rien, comme si c'est lundi dix heures et demi standard, banal, quoi...
- Merde alors jack -i ! putain d'purée d'punaises pugnaces leurs races, personne réagit, c'est chié ça, ça put l'soufre et nobody mouve !
- Tu l'as dit Wang, ils sont tous dans leurs routines, téma tout ces trimards de teubiz élevés hors sol, c'est gravos, on dirait bien qu'on est les seuls à voir ce qu'on voit... ou quoi !
Et le dragon de feu abstrait qui tourbillonne en volutes tempétueuses de poussières tubulaires super-massives au dessus de leur têtes, s'étale maintenant tout à fait à perte de vue recouvrant toute la voûte céleste de leurs petit quartier de bord de mer tranquille de néo-Hiroshima, comme d'habitude.



--------------------------------------------------------------------------
# Parental Guide
--------------------------------------------------------------------------


1/ Néo-Hiroshima, a small-town on japan-coast,

Wang and his mécanoïd image of him-self ororobro't jack -i finds a strange black mortuary-device in the middle of an enormous crater in flames. On the telling of the great witche Ichimi Fatoumatah Loth Toudou from the 5 peaks, that is an ancient Spectral-Chinese ark inside what, a black-hole time-travel had been tuperwared once upon a long longtime... By the immortals Sorceress Ketzal in feathered coat from planet Bird. In truth this magic-tecnofact from out of space can help every life-form pulled off inside to heist from the métagods of khaos a new start and the proper route code for the primal atomic reboot sequence of the natural root essentialism behave... - but - No-one may any-not survive the consequences of tampering with time-hole instead some corps-of-reality of pure art beeing. Futher the less: An old bug-report app extracts once again from the usr/etc/var/data.log of the Ichimi logical intelligence worlds surveillience program, notices on 3 text lines, that The Mecatronic Castle of fear, a free old futuristic shareware unrealizable that escape from Vulcan forge, is on the run still few infinitiz to dodge its destiny. Since, the matrix-grid of the realm throne of virtuality (save data - legend.ini) is iner discrapted and/or discard has hell-junk to the hypercard trash pile zéro. - but - Before escaping from the matrix-grid, the Mecatronic dark-castle of fear meats with all his own internal power "Biomecanical-Ultra Samo [!] dotcum", an auto-degenerated cyber-pure-tecnotec-art shit ponk form @brew derivated from the basic false religiousous variable declaration sobre el tripartition of the unic patriarch-mumnation androginic suprem-being inside up-side-down fake news polarity. Of course IT knows better than any other I.A that human brain is like empty cauldron and could be feeds with craps too overbuff. Logic causal, simple humanos minds, Le temps de cerveaux disponible est proportionnel au nombre de connerie qu'on y enfourne par le cul, la science-chrétienne est valuable à tous les niveaux, christ = JC = sacrifice = androgyne perfect = déculpabilisation total = system synthétique punitif = dominion damnation = hell yeah = hun = ho = hun hun = hoho héhéhé = hihihi = à dada = psychologic = let me listen freely en confession what is your purpose, tout ça pour capitaliser en biens mal acquit, de manière obscur, entre 4 yeux, dans l'urinoir à confesse, sur la peur de la mort et tous les inconnus de l'équation qui organisent la guerre totale... Parce que en réality, toi tu crois quoi ? Tu crois au règne du plus fort et ya basta, ça te suffit alleluïa, pardonne nous nos pêchers comme je pardonne à ceux qui m'ont fesser le con à la lumière de leurs savoirs et à la cire chaude de leurs bougeoirs. Tu chante les louanges d'un dieu d'amour qui règne par la force. Et, ce que tu méprise le plus, c'est ceux qui croit à la flemme et à l'indolence naturelle Et tu méprise même les faits archéologiques qui nous apprennent que l'intelligence et le savoir et les premières pratiques techniques des bipèdes mamifaires hominidés qui marche sont apparue en premiers dans les pays chauds au bords de l'eau où il y avait le temps de rien foutre et de s'occuper l'esprit avec des jeux d'artisanats. La civilisation commence exactement après le poil, avec la bijouterie et les petits objets ramassés accrocher de partout sur des corps nus, ce n'est que bien longtemps plus tard que furent utilisées les premières armes pour péter les tronches de ceux qui voulait la boite à bijoux de famille pour eux seuls... Alors, en synthétisant de chair "Biomecanical Ultra-Samo [!]" the Mecatronic dark-castle of fear avait un double objectif à propulsion simultané. D'une part, grace à l'incarnation bio-mécanique du fils de Samo l'Oncle Fourmis parfait it voulait faire dépenser leur crédit-temps de pensés libres corrolère au sens de la vie qui va inéluctablement vers la mort, en illimité, pile dans l'entonoire à merde de nos faces hypersticieuses naïves... Et d'autres parts, récolter tout ce temps perdue resté collé sur la croix mystificatrice comme des hécto-litres de foutre séché dans le syphon du bain aqueux de ces vieux cochons de SS (messieurs sapiens-sapiens) auto-proclamés bipèdes supérieure kind less value multi-pax de la mort if et aussi faire des bonbons acidulés multicolores en forme de dinosaures sympathiques pour que tous les enfants du globe puissent mâcher l'infamie proto-historique animal plutôt que de broyer du noir et de dénigrer tout ceux visiblement un peu trop différent ou sans âme.... - so - Reality-form Ultra-Samo abble to brave the holly hole of time like a red-ant, kernel compilation in progess. Make sure you have all the correct binarys in line. Freezing screen shots could help -t With-out any deadly termination risks... Ultra-Samo will do the job. Allelluïa Ultra-Samo just killed Jesus-concept, and took the place ! / oops / runtime.dll colaps ! Ultra-Samo destroy the word without L !!! Chek the mail-box, over, big sister is watching town post, U'r send-box full of dead-men... Reboot deamon purple instructions will follow in wollof : Man deff na guint bou nekh yow nak ? / Yao ré djiou nekh...

Mega Time Squad is in study. Wang, ororobrot jack -i and Fatou Ichi are broadcast in high resolution by Ketzal Sorceress to meet all together Ultra-Samo on the low low infra layer, combining the 3 positivs elements of Water, Earth an (d) Wind to fith, the spectacular rythme of fire, far beyond the suprem thrill of christian religious authentic persecution over the rest of humanity in a sepulcral spiritual biblic commentary twist to avoid truthness of Global Earth Peace reality.

object-f-confirmed.png

# &&&

2/ In the same time, in the middle-ages streets of the futur city of San Francisco,

o mas o menos in the same old area, the firsts chineeses habitants who had being living here in wood towns, on all the pacific coast since thousounds of years in social harmony with Sioux, Commanchyz and Panawanyz are beset by the franciscan order of imperial santa crux in a series of seemingly random super-massivs massacres without other motive or pattern in that brutal mess than systemic suprematist domination under originals nativs in the name of father god the holly spirit of the bloody son, perfect androgynous. - near by - Few exadecimal nano secs later, Ultra-Samo the new prime-time Holly Grimmy-Reaggeton DJ of the cyber-police Radio [C.P.C.S.464.Fz-FM]Cyber-Police-Comico-Station-Frequence-Z F.M is taunted by phone calls and letters during his daily lazer holographics live shows brodcasted in all the cyber-audience and espescially unsensored in all the undercover cops flyings spaces corvettes of the global network metroplex polices forces's cars engage in this mess situation against corruption and wrongs théodogmatics matricials statements 'cause they can't do anything elses to protect historic morality and of course they can not help themselves without serving contextual non-strutural métamorphics pieces of peace against the institutional cake-burner's temple of evangelical crusades without names - but - obviciously dangerous "natural" mystifying dominion's decadence. - 'n so one... Soso never the less in that neverending story of greenz bockxxx - n+1 will - Could the cyphers_maniacs knights from the new e-lectroniks hop trap hired by public nmi number One hips-contracts for this night of eternity could be the non-violents, cyber-truck-drivers of the endgame over, all the seemingly mild-mannered churchmen of the temple of christal mood, disgracefull non-orthodoxes factors of the total almythy war against heaven on earth and/or cybercop friendship among e-pop ?

- (...)

Bird Ketzal.png

Bref, don't knock twice, la question is simple, do Wang & ororobrot jack -i, Fatoumatah Loth Toudou the great witche Ichimi, Ultra-Samo the J.C killer DJ from the Hop and the Mecatronic Darck Castel of fear escape from the computing-data-dogma-grid could they learn together how to sell boats of mayonaise to red-indians, black-indians, yelow indians and all folks-indians with out forgettin' master-G chief-warmer the ketzal sorceress from Bird like Global Earth quaker brandnew same old shit round table of breakfest industry (?)



--------------------------------------------------------------------------
# lazurite_6 Synop_Sys
--------------------------------------------------------------------------


Embuscade ! Objectif confirmé - Directive programme principal inopérante - Applique directive secondaire : accrocher entité / objectif ... Dubble Bubble Trouble ... U-Samo à détruire. Go turtle = AV:90px , td:180° , AV:110px , tg:180° , AV:90px , td:180° , AV:110px , tg:180° , AV:90px...

infini-T FF.cz Greenland shuttle techno-art-time trash mini here'n else where, cooperative mass detruction protocol = / = more frontier nevermind = dangerous elite = /= far beyound quantum legend = / = safe up Grade +/- s/fondement.

in air = Kamikaze - Ghetto Kyote (instrumental)

3/ A l'aube de notre modernité, il y eu la nuit de christal, la ténébreuse "dit" light night du Christ-Hole lugubre de l'extermination de masse, le triple A de la gravité universelle de la croix qui mit l'élite de nos mondes d'accord.

Durant cette terrible nuit du pure glory-holly-lighted sacrifice des années sociales patriotes de 1930, dans toute leur new-Europa Christique ils ont égorgé des juifs dans toutes les capitales, ils ont même égorgé(.es) tout les hébreux, tout les météques, tout les gypzies, tout les nègres et tout les enfants des 4 vents viets qu'ils pouvaient. Le lendemain, à l'heure de sonner les Pâques institutionnelles, à Neu-Berlin, à Noé-Paris, à Nova-Madrid, à Nowy-Varsovie, la place était claire et nette, immaculée du sang mystique transubstanciel commandé pour l'occaz par les ordonnateurs du mot à mot du miracle de la croix divine qui font ce qu'on leur demande de faire quand on y mets le prix, et pourtant ce n'est jamais pour des histoires de pessos que l'axe d'alliance des dragaunautes s'engrainent pour la flambe à remettre tout à plat du tout au tout pour continuer de plus belle leur ludovici game de perchés. Quoi la surpopulation ? Bouffon ! T'as déjà mit les pieds en Creuse, ya 40 milles ans on nous en barbouillaient déjà des tablettes de glèses au glyptique de ta petite frayeur de surpop mes seufs ou je sais pas dans quelles pochettes surprises tu glane tes préjugés moribonds, tu t'es jamais demandé pourquoi les Islandais ont essayé d'exterminer la morue pour la science et vérifier au chrono combien ça prend pour refaire des bacalao crême fraiche au fond de l'eau ? nan ? Tampis pour toi, t'a que 5 doigts et t'as pas le temps de surveiller le rythme de ponte des cabillauds Islandais éradiqués pour la science par une sur-pèche bio-programmée... qui entraine même la raréfaction de ce dont tout le monde raffole parce que c'est foisonnant et pas cher. Mais qui sont-ils, dis moi le, petit Bodiel à queue, singe trop malin ami des arbres fruitiers ? Cela sont-ils de vieux orageux revanchards que leur mère nature à trop gaté, ou simplement des binoclards au totem d'aigle comme la violence aux serres acérés qui voient toujours plus loin pour jouer quinze coups d'avance puissance N+ alpha +9 fois 33.14,16,18,24,112 qui en ont tout simplement les moyens ? En vrai la réponse reste à formuler en secret, alors chuchotons, Oddy.B says US pour dire nous, nous nous disons Eux pour aime ces deux qui feront trois, puis quatre par fuzion de leurs atomes, telle cause première de tout phénomène X naturelle façon d'parler... Car non la mathématique n'est pas logique pour ceux qui préfèrent l'ordre hiérarchique pyramidal masculin qui s'interdit le mariage pour ne rien partager que leur crasse bêtise plus du foutre au fond des gosiers des gosses déjà méchamment lunés à l'âge de porter un couteau à la ceinture... P'is initier son semblable jeunot aux rites phallocrates du machisme antique... c'est pas de l'an-atomie dilatoire, ni de la nécromantie qui cherche a raconter ses ancêtres, c'est juste du christianisme au 3 sens strictes. Quoi la mystique du christ, c'est tout pompé dans des bouquins écrit en Sanskrit ? Teurmand, maintenant tu virvolte et volte cul à l'autodafé de tes bibles de puristes ? Merde, le premier chapitre de la cathédrale de ces damnés de Paris brûle. Après l'enfumage des faux traîtres de jaunes à la vraie cause qui manifestent leur soumission sur toute la time-line du news-show H24, on a eut chaud, le site touristique était vide et en traveaux. Pour une fois qu'on médiatise une arnaque à l'assurance sur toutes les téloches du monde... Punaise, ça pour des images SF infernales, une flèche du cul qui flambe en HD mégapixels 24K 96 images par secondes... Wesh Frelô ! Avale ma bonne banane gluante, c'est comme ça qu'elles sont trop bonnes flambées à même la croix comme les sorcières du Rhune ! Moi qui ai crut un instant que c'était la Tour Montparnasse infernal qui cramait et que des pauv'e cons étaient entrain de rotir dans leurs bureaux sans autres issues de secours qu'un escalier sur 50 étages où il faut badger à chaque palier ou attendre Godzilla avec son parapluie en réglisse qui sert à rien contre les flammes.
dragon pekinois.png
(...)
Quoi va te faire voir chez les grecs ? Et ta race bulba zaratustra, les faibles ont toujours tords, c'est du speech de niet niet ou de la palabre rancie pour indiquer la direction du purgatoire usurpatoire purificatoire épurificateur sacrificiel de Babel, oued jamais je ne boirais de ton eau. Quoi Tour de Babel oued c'est mauvais jeu de mots... Et Babel comme symbole de tes peurs académiques validées qui enseigne que seuls ceux qui se ressembles peuvent s'assembler, si on se mélange trop tout s'éfondre, c'est un bon jeu de mot ça peut être ? Misère. Voilà un vilain mot, oui, qui recouvre de son manteau harmonieux l'horizon des grands ensembles et des cabanes de ceux qui n'ont pas les moyens de jouer gros. Après la triangulation trinitaire doctrinaire des lumières du commerce systémique d'esclaves nègres d'afrique et la redistribution historique mémorielle des peuples sur la cartes des souvenirs de chacun au nom de la civilisation de la blanche Colombbe, comme si bordel à culs de chier d'autruches en rang l'une derrière l'autre le nez dans le trou du butt de leurs voisines, il n'y avait pas déjà des africains aux Brésils sous le soleil rouge ensanglanté ko pour le compte du grand étonnement sublime kantien de Vespucci l'Amérérico le bien nommé qui pose les premiers pieds sur les rives d'eaux saumâtres du fleuve Amazonie, Ama zone -i des âmes libres de l'outre amer-zone où déjà on -t aryanise déjà depuis la guerre de Troie pauvres de moi, tous les bénévoles à l'exil forcé, deux points zéro : relire ta bible et ton n'Illyade et n+1 ton n'Odyssée, n'déssalée celle-là, la note de l'humanisme christique du sacrifice ontologique millénariste... P'is quoi ?! Quoi de mieux que l'éradication et le carnage systématique moderne industriel des nationalistes racistes de la croix gammée chrétienne pour faire semblant d'effacer les grandes histoires, après le temps des lumières du grand commerce triangulaire, c'est le grand chambardement révolutionnaire industrielle tout est possible, chacun se taille avec sa part, à qui l'Afrique, à qui l'Inde, la Chine, Vietnam, Indonésie, australienne prison à vie, pour les bagnards pacifistes, au jeu du tarot on pose l'excuse dans le chien et laissons faire ces colonies lointaines avec des nouvelles règles d'expansions dominatrices au qui perd gagne voilà pour vous voyous un nouveaux peuples continentale à estourbiller flouer péter sa gueule dans l'oeuf de l'âme et les costards des mammifères bipèdes primaires originaires du sous ordre de la caste blanche suprématiste, qui scientifiques qui pragmatiques, échantillonnent pour son avenir et sa domination du monde à plate couture comme si bordel à cul bien épilé il était toujours inéluctable que l'ordre des gros cons de leurs kind d'enclumes nécrologiques archi-ducal sous inféode au nom de la connaissance du vivant les sous ordres d'espèces à valeur index comme on décrit une aurore boréale ou la manière de faire de l'huile avec la graisse figée sous la peau des gentilles baleines qui bouffent du krill... Alors nuit de Christel, nuit du Christal, nuit limpide et transparente de la christique sainte Pâques chrétienne, nuit de l'extermination, nuit de l'enfumage mystique de la mise à feu des miettes triées pour le futur le l'indu, du trie, du pilonnage de toutes les connaissances lethales de nos consciences éteintes par ce que faut pas déconner, pécher d'orgueil, pécher de flemme, pécher de trop guetter les hirondelle à choux qui s'astiquent les plumes à la cascade d'eau douce pour du miel d'abeille à boire la citronelle, enfer ! Et trois petits tours font les cochons, du lait de leur mamères, promène ta gow, je garde ta place handicapé d'la tête, c'est pas si simple, à force de faire des listes de mots c'est toi qui va finir par griller comme un porc monothéiste qui croit comme vache qui pisse à tout ce qu'il dit comme si coupable ou mutuel un pécher à moitié pardonner vaut mieux qu'un génocide perpétrer sans remord sous le règne d'un pape paxé avec le nouveau reich nationale -i (virgule) gros naze pour pas changer l'équipe qui gagne il faut toujours des ventriloques pour faire le bruit du cul de la masse quand elle écrase sans bruit le crâne des égorgés en splash gros slam tout barbouillé trop raturé trop maladroit trop de bêtes insignifiantes, trop besogneuses qu'aiment le travail bien fait, bien fait ma gueule charclée à trois centimes d'euro pesos de leurs fortunes indispensables en une seule vie, d'une seule portées, qui s'accumule au font des data-base du big-data de grand papa et se multiplit comme les petits pains de jésus qui, déjà j'ai comme un trou, faut dire pécheur pour se qui pèche, faut dire chasseur pour ceux qui chasse à l'homme take that ma biche on te les enfile pack de rondelles par le derrière du sacro-saint sous-pape des miches à ta grand-mère la quiche sans supplément reprend un strouph avec son nez trop rond pour être vraie juive, abandonne ça c'est pas agneau mystique aux flagélets nature, c'est de la merde au chocolat étouffe chrétien qui va te mettre minable, achète en plus en succursale d'la bite bien sale parfum banane yaourth vanille des îles fruitée gros rouge et fraise des bois traditionnel décervelage des masses dispo, c'est quoi maman un temps de cerveau (?) d'mande à ton père regarde, lui au moins il sait quoi faire de sa bible dimanche matin avec ma chatte et mes roberts j'te jure samedi la nuit de ma semaine l'est dur longtemps, allelluïa le petit jésus descend de son slip pour me la mettre bien fort et bien profond au fond du con merci papa lui dit ma soeur j'suis bien contente de battre du beurre à quatre du mat pour le djéné au nord Mali y font pas la guerre pour des petits suisses, regarde la carte du monde et demande toi pourquoi le choix de la date plate et planétaire n'est pas globale comme village monde dans ton bon dieu de vocabulaire, la Terre est ronde, mille bonnes raison de ne pas avoir honte d'être un gros peigne cul catho qui voit c'que je veux d'si tu n'affiche clairement pas sur tous les toits ce que tu payes gratuit à qui pourquoi, faut bien parfois recompter ses dettes de jeu Ludovici santa mary et couche la moi sur une tartinne, civilités bien ordonné commence par soit, pas qu'ça qu'à faire c'était mon père, mon oncle et mon grand père qui affrétaient radeaux d'esclaves, rondins d'enfer coupés à même l'arbre goélette de la connaissance généalogique du ça c'est mon mien et il fait mal, le bien c'est comme les pelles ça fait que du bien part où ça passe, le reste à tord et on s'en carre comme en 40, pas pactisé avec le diable, tout le monde sait ça, le petit diable est pauvre et foutriqué et mal luné dès que ça sonne réveil matin jusqu'au couché, vaurien, il a trop mal et sait pourquoi, pour vivre heureux vivons couché, vivons cachés, mais vraiment je vois pas pourquoi se prendre la tête avec tout ça, petites histoires du mondes des faibles qui n'ont finalement que ce qu'ils méritent, regarde cette croix bois mes gamètes, et rappelle moi pourquoi tant de masque d'idole en bois, Michael Jackson, passe au bûché pour te faire marrer putain ! Y a des pures nègres dans toute l'Afrique et au delà d'ailleurs, je sais même pas pourquoi j'oublis toujours les brown-indians talmud dogma oldyz indies sanskrites j'suis un ersatz de cochon d'inde et dans ma boite d'oeuf en chocolat il y en a deux qui restent collés fond du paquet à ne pas peser contre des fourmis cigale est pleine et même bourré, c'est l'heure des boum d'anniversaire entre éméchés perché sur l'inculture d'savoir pisser au loin façon tous qui tombe du ciel n'est pas bénit toto arète ton char, la miséricorde au coup il n'y a que les pendue qui bande au barbecue du Key Key Key le clan des clefs de la croix du luxe et des indices shave it jesus une paire de couille imberbe sauvera notre monde jusqu'au prochain tombe dans la combe, la pente est douce marijuana et juanita sainte vierge fumées clic-clic gang bang il faut vider ce berretta, une balle de plus et c'est deux balles clic-clac big-bang cantique sciences de la mathématiques quantique des parasites symbiotes afro-paradisiaque paye ton désert, tes verres de sable et tes moustiques pondeurs, la chair de ma chair est malade et toi tu m'offre une caisse de ventilateurs solaires pour pas balancer sur mico-onde tous ce que tu m'a pas dit à la confesse du cul de la vieille bécheuse, qui crie encore pour jésus christ ses morts regarde le monde en face à face avant rediffusion des 5 dernières minutes en hologrammes des spectres fantômes de villes en ruines et de tous tes rêves d'espoirs évangélique pour l'hygiénisme de tes bonnes parôle la mer à boire putain, bordel de merde, j'en perd mon slhasss pour le casse-croute et tartiner du sauciflard, grand mère c'est faire du bon paté et des rillettes de juif t'as déjà goûté ? sa mère ta pute ? la mienne aussi ? Qui c'est qu'à peur des mythes qui c'est l'enclume anti-sémite islamophobe arabo-septique barbarophile vicking d'ancêtre, guerrier m'assaille avec sa croix de bois va en enfer à l'âge du fer ils sont sortit de leur caverne voler la roue, pour rouer du coup tout les peuples autours de vous pauvres chrétiens pauvres catholiques qui à toute la fortune du monde a dépenser et qui se protège d'elle même dans l'entre soit pensé unique nationalisme patriotique christique évangélique pour pas dire pire, pour pas dire nan le catholissisme, l'anglicanisme d'empire du common wales oignons ne passerons pas par moi, nan, pour sur, j'suis arrogant, mais je t'en veux pas, moi je proteste et bon protestant pille les traditions muslim pour renaître du temps du temple du culte libre et autonome le livre en mains des cendres au centre du ring de l'orifice d'église de mes pulsions de sacrifices mes propres cendres tel Guillaume Tel le plus chrétien que chrétien élu de dieu le père qui vise la pomme, faut bien parfois changer d'jambon fumée, du york, ça c'est new-york, croquer la big-apple, croquer la pomme, croquer des fentes serrées, petits pépins rincés sucrés salés, les new-yorkais sont pas végétavores vortex pour rien, mais carnivores peaux d'balles faut bien bouffer des chattes en chairs, et bien que de se ronger l'os mystique d'agneau à moelle, entre curées au bagne des moines pédés anti-mariage pour tous, faut pas déconner ont à pas lutter pendant deux milles ans cachés dans les ordres pour se voir autorisé à ne plus pratiquer la pédophilie au lit en catéchèse et l'enculade forcée de vierges grattées de la queue du carnaval, sorcières à pré-acheter avant l'bûcher, plein jour bien caché derrière nos masques on fait ce que l'on veut imagine toi, pire que dans tes pires cauchemars trimard chacal crevard et narvalo qui boit que de la menthe à l'eau, toi tu crois que c'est quoi une cave de monastère sado-maso au moyen age (?) à la bonheur de ces dames de toutes façons archives mes fesses en trois par quatre les papes en croque et les évêques en pince point cardinaux pour jeune bourricot trop bien monté, y a que les prolo pour s'étonner, signe de ta croix en bas de chaque pages pour faire une marque, peinture classique ornementale peindre des putes et des valets finir maccab en atelier d'artiste chairement payer par le diocèse, après la fête y restera que des cadavres et natures mortes à partager dans la basse court où court les porcs à domicile pour pas faire tache dans le paysages, laissons la viandes les os à qui les mangent, tous les curées cathos sont cannibales croire au miracles, transubstantation du bien en mal et vice-versa alors quand la question de d.ieu ne pardonne plus, que la Terre est partagée et clôturée, que les frontières - no pasaran - du parc à huître au fond des zoo humains pour autochtones indigénables jetables indignes indios batards des dieux à plûmes de los tiempos dit toi qui quoi qu'est-ce celui là là (?) comment une gueule d'aristo fin de race mondaine peut il encore se dire de gauche sociale quand à sa table il invite des fascistes néo-chrétiens néo-real néo-nazi, néo-nazal de tradition, pour soliloquer sur le devenir du monde sans amertume en arrière goût parfum goulag surveillance mondiale satellitaire en infra-rouge panoramique la transition écologique paye ton maton, t'veux pas finir en taule fait président, t'veux pas finir boucher fait paysans, t'veux pas finir aux urnes fait fantassin nouvelle recrue toujours ça de moins à faire faire par d'autre, tue ton voisin global toi même machette en main, en lieu et place de communier la chair de la mère Michelle c'est faire du bon nougat, comme du nougat comme nougat...

Bubble Bobble.png

- (...) -

5/ "Putain, c'est quoi ce bordel ?! Viens voir jack -i, on dirais un avion qui s'écrase sur lui même..."

Alors d'un bon, les deux amis de toujours laissèrent leurs taches collées à la vitre de l'aquarium des requins marteau du complexe aquanautique pour courir vers le lieu du crash. Plus ils avançaient à la vitesse ultra luminique de leur rêves les plus fous, pour savoir ce qui était là sous leurs yeux ouverts entrain de tomber du ciel comme une tour de Babel qui s'effondre, plus la petite ville niponne de néo-Hiroshima autours d'eux semblait flasques molle et dégonflée à cause de tout ces gens qui faisaient comme si de rien n'était. Pourtant cette ville, il n'y étaient pas venu, par hasard. Attirés par la marée des grandes histoires incroyables mais vraies, cette ville reconstruite sur ses cendres exemple de la sagesse ultime de ceux qui ont le bon droit de dicter la loi et de tout détruire même quand il n'y a plus rien à prouver, avait besoin de ratons laveurs de vitre pour son parc d'attraction à thème océanique, c'était inscrit sur l'enseigne du bureau du travail et sur l'annonce 194-bt qui les avait dirigé sur place, il y a déjà 160 ans en âge râton, alors eux, ils y étaient venu jeunes, beaux et néophytes à néo-Hiroshima. Pour travailler. Pas pour la flambe quoi, ni vivre la vie rêvés des anges de saint-trop Shépuki, le saint-martyr zen néo-chrétien d'évangélic-télé qui avait exploser sur lui même un beau matin de la résurgence nucléaire à force de manger des baleines gonflables radioactives entières crues sushi sur lit vinaigre de riz. Donc, vie de nègre bouffeur de riz râtons laveurs de vitre sur blanc chemin qui les menaient hors ville, à presque 20240 kilomètres/heure du néo-centre d'Hiroshima l'étincelante, juste à pied d’oeuvre et à toutes blindes montés sur rollerskates-flux blade anti-grav vers le cratère fumant où l'undefiened object avait percuté dans une explosion pharaonique de tous les d.ieux la vieille croûte du sol de notre Terre mère... C'est alors, que jack -i qui était certes raton laveur de vitre, mais également cyber-puppy bio-mécanique ou vulgairement un simple droïde de ménage bionique interfacé en H24 et 7/7 à la matrice grâce à son cyberdeck micro-titan-81 sur-intégré dans un appendice frontal directement à son cerveau moteur de raton-cyber tout droit sortit des cuves exo-utérines des laboratoires du Terminal A.ck de l'AT-HR conventionnel, alors voilà que celui-ci, ce it, s'était branché au chan irc de la compagnie des ratons laveurs de vitre de néo-Hiroshima pour transférer en direct le signal vidéo que tout ses capteurs sensorielles de vision optiques et hautes fréquences d'écho-location pouvaient enregistrer et retransmettre. Pour aller vite, pour aller loin raz des pâquerettes, alors que nos deux protagonistes poilus fonçaient à travers une campagne urbanisée verdoyante en direction d'un champignon méta-conceptuel vaporeux chaud bouillant dans les tons oranges tachetés sanguines, brasier, incendie voilé, crachin de fumées plus cendres, genre rayonnement gamma brûlant typique de la réaction en chaîne propagatrice qui fait suite au retour de flamme d'un lance-flama super-banner de l'époque de la guerre du Vietnam vers l'instabilité totale après avoir pété à la gueule du porteur de drapeau comme une bombe à neutron anti-rien de personnel, à la première embuscade à l'entrée d'un marécage chatoyant entre les grosses feuilles de bananiers et le vrombissement d'insectes volants géants porteur des parasites de la fièvre jaune papillonnant dans une brousse tropical, jack -i envoya un s.o.s, un Signal Opérationnel Satellitaire à destination de ses congénères de caste socio-professionel d'origine vaguement diverse, pour dire vinaigre d'espoir chirdé :

" wesh les man, ya un truc cheloux au coin du bois, venez y qu'on voit ça ensemble !

- Hun ? T'as dis quoi jack -i ?

- Rien t'occupe et trace frangin, y a pas le temps de parler à cette vitesse...

- Prrr... fais moi rire, t'es encore sur le chan, à poster tes psychotives-émosensoriels pour faire jazzer les rates connectées... Dis moi nan, si je me trompe ?

- Nan Wang, t'occupe je te dis, et trace au max, ce serrait con qu'on arrive après la bataille, quand y a plus rien à voir.

Et... dans une pointe d'accélération matérielle rétro-active, les deux ratons laveurs cablés montés sur rollerskates-flux blade anti-gravité passaient le mur du son dans un bruit de tonnerre assourdissant.

patrouille.png

6/ (11:37 p.m horaire à ne pas afficher !)

Soit un peu plus d'une heure après les premières lueurs aperçues par Wang dans le ciel. Nos deux ratons laveurs arrivaient à mach-3 surgissant de l'horizon courbé sur leur wave-flux, pour s’arrêter net et en douceur pile au bord du gouffre fumant, cratère béant gigantesque, puits sans fond percé dans la roche meuble superficielle jusqu'au très fond de la croûte terrestre, à fleur du manteau magmatique enrobant de sa chaleur naturelle le noyau astral en fusion perpétuelle de notre petite Terre sphérique globalement brute et surtout bien centrée dans sa mince pellicule réfléchissante bouclier anti-uv, peau fragile, si fragile veut dire quelque chose, constituée d'une infime couche transparente de gaz d'ozone volatile... Et selon les recommandations faites par jack -i sur le chan de la Compagnie des ratons laveurs de vitres des aquariums en plein air et/ou sous-marins du parc à thèmes océaniques de néo-Hiroshima, des centaines, ou presque des milliers d'animaux vitriers, pas facile à dire depuis le turbocoptère de [C.P.C.S.464.Fz-FM] Cyber-Police-Comico-Station-Frequence-Z F.M, même pour Dj Ultra-Samo, mais ce qui est certain c'est que tous étaient venu sous les conseilles de jack-i, le seau, l'éponge et la raclette en main dans leurs blouses bleues, pour voir ça. Wang fût d'ailleurs plus surpris par le nombre impressionnant de curieux ratôns de son genre qui s'étaient précipités comme des mouches sur un pot de confiture atomique, que par le cuisant spectacle chauffant cataplasmique digne de la fin des temps futurs, passés et présent pour lequel ils avaient parcourut en flèches les 20222 kilomètres en quelques minutes à l'échelle d'un ratôn... A sa grande surprise, perché sur un monticule de rocailles formée par les replis du terrain sous l'effet papillon provoqué par l'impacte, surplombant les alentours et la faunes amassées tout autours, là, une Ramanoïdes terrienne cyber-genre samouraï toute équipée de derrière les fagots, à long cheveux synthétiques blonds rasé à moitié à l'unilatérale, hurlait bras au ciel des incantations en direction du puits mystérieux, bien calé sur ses pieds et ses jambes musclées fuselées dans un cuir stretch de dentelles élimées et sa veste en jean déchirée à la mode de chez nous Belleville-Hill. Fatoumatah Loth Toudou l'Ichimi des temps immémoriels était semble-t-il la première arrivée sur place, et aussi sans nul doute, la première à entreprendre une action réparatrice d'ampleur méta-magique pour remédier au phénomène indéterminé sus-nommé point d'impact G pour on the Ground et essayer de sauver a sa manière ce qu'il reste à sauver avant le déclenchement de la nouvelle super vague tsunami archétype diluvienne chaotique de la nouvelle apocalypse fait et cause du dit tremblement de terre nucléaire an-atomique.

---------------
coupure PUB !
---------------


lombrificateur.png

Toi aussi tu es un vieux patriarche phallocrate des familles qui a fait le choix du machisme et de la pédophilie, et bien t'inkiète: car là juste sous ton nez, prends pas cet air étonné, les deux empires blancs de new-europa (la pute du saint empire chrétien celto-austro-slave) hé bin c'est pas Blanche Neige, c'est le common-wales des pacifiques Reines d'Inglaterra et aussi l'empire des tsars blancs des Impératrices Russe ou Prusse. Avec ou sans le P c'est toi qui choise... En tout cas, comme quoi insane in the men brain you gat no brain, la religion de la croix à pas attendu la sainte marie-madelaine pour user de la transsubstantiation lyrique conceptuelle qui permet de changer les triomphes guerriers sanglants en Amour Universel de son prochain et biensur d'utiliser des vraies lionnes pour faire le sale boulot, sacrifier les faibles au nom de... Leurs dominations christique vicieuse d'amour de l'accumulation de territoires et des peuples qui vont avec, sous la coupe de la bonne parôle qui te bourre le mou du bulbe et te gaspille ton temps de cerveau dispo, pour capitaliser sur la peur et la crainte de la punition divine et l'espoir de la récompense monnayable, pour les siècles et les siècles, allelluïa...

(to be continued...)

7/ A long space ago, in a long long time.

Au fait, allo Rama, c'est Cissé, oui ça va, oui oui la famille aussi, hun ? nan ? Quoi ? Oui Daba à le code. Evidemment Daba à le code PNJB, tu crois quoi toi. Sérieux. Comme si... pfff... Nan. Si... Et p'is quoi encore heureux. Quoi nan ? Ah bin d'accord... Mais au fait je voulais dire... Oui. Oui je sais, mais sinan. Dis moi, toi qui est une fille du souvenir, à cause de ton père qu'est mort quand t'étais petite... Tu te souviens quand on était encore au Cours Moyen avec la mère Dolo. Nan, pas l'agneau, Dolo. Quoi Dolotte ? Ouais si tu veux avec un T, mais surtout avec sa classe d'archiboldo et sa frise préhistorique qui s'arrète juste au égyptiens blancs d'Alexandrie. Ouais tu te rappelle. Purée tu m'étonne, Nefertiti et gros minet, héhé t'es une marante toi Rama... Sacré numéro va, sinan, oui tu te souviens, au CM, la salle de classe... Hun ? ça oui, biensur, tu as raison, elle devait faire... pshiiiiu, je sais pas 80 mètres carrés, au moins, ou même plus... Quoi on étaient tipeux. Ouais on étaient tipeux, t'as raison, mais la salle c'était pas un placard à balais d'école privée sous contrat qui z'ont que les mètres carrés à payer et le reste pour leur poche. Quoi je dis n'importe quoi ? Bon bin écoute moi aussi. Moi je t'apelle pour savoir un truc et tu me parle d'argent et de Daba et de notre compte à la PNJB Bank et de la taille de la salle de classe... pfff. Quoi ? Ah tu m'écoute. ok bin, passons... Tu te souviens la frise qu'on avait sous les yeux dans le fond. Oui ? Oui on étaient dans le fond tous les deux parce qu'on était les plus grands. 1,71 ? Quoi. Oui je me souviens très bien ta taille au CM, dix centimètre de moins que moi. Pile poil. Mais sinan, toi tu te souviens, la frise ? Oui ? Et l'encart de l'aventure de l'homme tu te souviens ? Nan ? Tu te souviens pas le shéma des Homo Sapiens ? Des Eructus, des Australienpithèques, on disaient toujours autralienpithèques au lieu de dire australopithèques... Et où je voulais en venir c'est à la branche des Ramapithèques... Quoi NAN ! tu te rapelle pas. C'est pas la peine de crier dans le téléphone. J'ai entendu que tu te rappelle pas. Quoi elle était raciste cette frise historique. Bin ouais je sais, mais c'était la fierté de la prof cette frise. Une frise tout en couleur offerte par le ministère ! Quoi ? Oui ok, tu te rappelle pas, waw. Et sinan, ça va ? Et tes soeurs ? Salut ton frêre pour moi. Oui le cadet aussi. Il a reçut le bouquin sur Opeineimer que je lui ai envoyé ? Quoi il aime pas la science fiction. Bon... La prochaine fois je lui enverrais un illustré sur l'histoire du titan qui à formé les océans en s'écrasant comme une crêpe et qu'a laissé sa trace d'oreille à Cuba dans la mer des caraïbes. Quoi pourquoi pas de l'argent ? Parce que je sais que tes parents lui fournisse tout ce dont il a besoin et que moi ça me fait plaisir qu'il se rappelle de moi pour les objets que je lui donne. Et pas juste pour le tonton qui est parti vendre des porte-clefs et qu'est devenu plombier spécialisé en lave-linge à Panam. Quoi le repassage ? Oui évidemment biensur le repassage. Mais pas les cols de chemises... Les pascals craquant, uniquement. pfff... tu exagère Rama. Héhé, il te faut de l'eau comme du cristal pour ton fer à vapeur qui va à Bamoko, jures moi ça. OK, je t'envois un bidon bientôt. Et pas que de l'eau. Oui, oui. Des petites pépites.

(...)

Allo Cissé, c'est moi, Daba ! ça va ? T'as flushé combien ? 100 milles ? Ouais ? C'est bien. Reviens maintenant.
Je te réchauffe des plantains.








Théotime.G Cissé

www.th2otime.net |mer.15:33.april.2019.24| #Cascade_beach Belleville_hill Nam_city

ps: une chose est sur, c'est toujours l'esprit du plus grand nombre qui ont tord à mort... et pourtant.

9.